Traiter sa charpente : les 5 étapes à connaître

//Traiter sa charpente : les 5 étapes à connaître

Traiter sa charpente : les 5 étapes à connaître

traiter sa charpente

Traiter sa charpente est une étape indispensable quand on souhaite rendre la structure solide et plus durable. Sans oublier qu’il s’agit de la partie permettant de soutenir l’ensemble de la toiture pour que le logement soit habitable. Voilà pourquoi, il est préférable de traiter la charpente régulièrement pour éviter les invasions de nuisibles.

Ce guide explique quelles sont les différentes étapes de traitement.

I – Préparation et installation des buses

La charpente doit bénéficier d’un traitement préventif tous les 10 ans pour garantir sa durabilité. Cependant, il arrive que certains parasites et champignons s’y développent quand même. Lorsque votre charpente est infestée par ces désagréments, vous devez impérativement la traiter avec un traitement curatif. Les insectes xylophages viennent dévorer le bois pour y pondre leurs œufs, la larve se développe et finis par laisser un trou qui fragilise la structure. Les champignons et autres moisissures rendent le bois humide et fragile.

Avant de procéder au traitement, il est important d’aérer la zone, de bâcher les sols et protéger les prises électriques. La charpente doit être nettoyée, poncée et séchée avant l’installation des buses. Il est préférable de retirer toutes les parties attaquées avec une brosse ou un ciseau à bois. Attention, cette étape est délicate, car il ne faut pas déstabiliser la structure. Équipez-vous de gants, d’une combinaison et d’un masque et commencez le perçage. Une fois que les trous sont prêts, vous pouvez enfoncer les buses d’injection semblables à des chevilles dans chaque trou. A présent, la charpente est prête à recevoir son traitement.

II – Les outils à utiliser

Pour traiter la charpente, il faut : 
– Équipement : une combinaison de peintre, gants de protection et masque
– Matériel : brosse dure, perceuse, pulvérisateur ou pistolet basse-pression avec embout d’injection, ciseaux à bois, buses et kit de traitement.

III – Le produit de traitement

Généralement, les traitements pour charpente en bois contiennent du xylophène. C’est un traitement insecticide et fongicide très puissant qui tue les insectes et les champignons rapidement.

IV – Injecter le produit

Le traitement par injection s’adresse aux charpentes très attaquées par les parasites. Le traitement antiparasitaire est injecté dans la charpente à l’aide des buses du pistolet à godet après brossage et perçage de la surface. Cette méthode nécessite un équipement complet, à savoir : des gants, un masque et une combinaison, car le produit est très toxique. Ce traitement peut être complété par la pulvérisation de la surface. Comptez environ 100 euros pour le kit d’injection, 150 euros pour le pistolet et environ 10 euros par litre de traitement.

V – Pulvériser le produit sur les zones attaquées

Le traitement par pulvérisation est un traitement préventif et curatif, par conséquent, il convient aux charpentes légèrement attaquées par les parasites. Il faut tout d’abord brosser la surface afin d’éliminer toutes les parties abîmées. Ensuite, il suffit de pulvériser la surface à l’aide d’un pulvérisateur contenant le traitement approprié. Comme pour la précédente méthode, un équipement complet est nécessaire et la zone de travail doit être aérée. Le prix d’un pulvérisateur est d’environ 70 euros, à cette dépense s’ajoute l’achat du traitement valant environ 10 euros le litre.

Vous l’aurez compris les traitements de charpentes sont difficiles à appliquer. Ceci dit, ils sont indispensables au maintien d’un environnement habitable sain et solide. Ces différentes étapes sont toutes indispensables. Il faut donc veiller à effectuer un travail complet ou faire appel à un professionnel.

Contactez-nous
2019-02-11T11:24:04+00:0018 octobre 2018|Charpente|